Vous êtes ici:Accueil » actualités » Vidanges du barrage de Grangent : entre croyances et vérités

Vidanges du barrage de Grangent : entre croyances et vérités

grangentAlain Bonard dans Le Progrès (source) :

« En 1967, on a nappé la plaine du Forez d’une boue immonde », rappelle Alain Bonard. Ce fut l’unique vidange totale de la retenue de Grangent. Une manœuvre qui a des incidences écologiques et un coût. Les vidanges n’ont pas pour but de débarrasser le site de ses déchets. Tous les dix ans, EDF se doit d’exécuter une visite technique complète. « L’entreprise propose soit une vidange totale, soit une visite subaquatique avec robot, seule ou avec vidange partielle », explique Denis Verney, ingénieur EDF. La direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) instruit le dossier. La préfecture prend la décision finale.

Comme le rappelle Guillaume Dinocheau, en charge du contrôle de sécurité du barrage à la DREAL : « Ce ne serait pas notre rôle de demander un curage de la retenue. Pour l’instant, rien ne justifie un abaissement complet. » Avec les moyens techniques et la réglementation de 1967, l’éventualité d’une vidange totale semble peu probable.

Laisser un commentaire

CC 2013 BY-NC-SA, mis en place par Openscop | Mentions legales

Retour en haut de la page